L’école, que ce soit au Québec, en Colombie-Britannique ou en France, accueille de nombreux élèves qui sont en cours d’apprentissage du français langue seconde (ou tierce) et qui sont bilingues (ou plurilingues). Les enseignantes du préscolaire et les éducatrices des services de garde sont particulièrement concernées par cet état de fait dans la mesure où un grand nombre de ces jeunes élèves allophones sont directement intégrés dans des classes ordinaires. Pour plusieurs d’entre eux, l’entrée à l’école peut représenter une rupture sur le plan affectif, linguistique et culturel. Il est donc primordial de se questionner sur le soutien que l’école (en classe et dans les services de garde) ainsi que les différents acteurs en lien avec le monde scolaire peuvent mettre en place afin de favoriser leurs apprentissages langagiers (à l’oral et à l’écrit) ainsi que leur engagement et leur réussite scolaires.

Conférencières :

  • Françoise Armand, Université de Montréal (Québec)
  • Corina Borri-Anadon, Université de Trois-Rivières (Québec)
  • Diane Dagenais, Université Simon Fraser (Colombie-Britannique)
  • Christine Hélot, Université de Strasbourg (France)
  • Nathalie Thamin, Université de Besançon (France)

Présidente : Erica Maraillet, DSAEI (MEESR, Québec)

Discutante : Marie-Paule Lory, Université de Toronto (Ontario)

Inscription obligatoire

Pour tous les détails: Jeunes enfants et plurilinguisme – 11 février 2016 UdeM

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*