Le projet pilote Tremplin en terre d’accueil a été mené dans quatre commissions scolaires (CS des Chênes, des Découvreurs, des Draveurs et des Premières-Seigneuries) avec le soutien de la Direction des services d’accueil et d’éducation interculturelle et de la Direction de l’éducation des adultes et de l’action communautaire du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, de même que celui de la Fédération des commissions scolaires du Québec.

À la demande de la Fédération et des commissions scolaires membres d’une table de réflexion portant sur les enjeux liés à l’immigration, la Direction des services d’accueil et d’éducation interculturelle a été invitée à discuter des problèmes que soulève l’arrivée tardive au secondaire d’élèves en situation de grand retard scolaire, et en particulier lors de leur passage à l’éducation des adultes.

Deux questions principales ont fait l’objet de la réflexion, soit:

  • Comment adapter les services aux élèves qui présentent des facteurs de vulnérabilité susceptibles d’influer sur leur apprentissage et leur diplomation en raison de leurs parcours migratoires et scolaires complexes et de leur arrivée tardive dans le système scolaire?
  • Comment mieux connaître ces élèves et veiller à ce qu’on les considère comme étant à risque afin de s’assurer que, pour répondre à leurs besoins, ils feront l’objet d’une attention particulière tout au long de leur cheminement?

Le rapport se veut à la fois un témoin de l’expérimentation et des changements de pratiques favorisés par le projet pilote et un outil de réflexion pour tous les milieux scolaires qui voudraient s’engager dans une démarche analogue.

Pour consulter le rapport du projet-pilote: Tremplin en terre d’accueil.