Le contexte sociolinguistique québécois est complexe. L’affirmation du fait français par rapport à l’anglais ne s’est pas faite sans heurts et alimente régulièrement les débats publics. Des tensions peuvent apparaitre autour de la place des langues maternelles des élèves issus de l’immigration et plus largement de la diversité linguistique à l’école. Dans certains milieux scolaires, on peut être tenté d’imposer une norme monolingue : tout autre langue que le français étant alors interdite, de façon coercitive, dans les couloirs, la cour de récréation, les lieux de repas, etc. Comment concilier, au Québec, la valorisation du français langue commune, en situation de majorité fragile et le développement d’une compétence plurilingue ?

Ce sont ces défis de l’enseignement en milieu pluriethnique que présentera madame Françoise Armand  à l’université de Montréal dans une conférence qui se tiendra  le mercredi 18 novembre de 19h30 à 21h

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*